BIEN-ÊTRE INTEGRAL - La nature au service de
RSS Nous retrouver Devenir Fan

Fourni par FeedBurner


Articles récents

L'ostéopathie et la grossesse
Les bienfaits des massages
La sophrologie, kezako ?
Les bienfaits de la réflexologie
Les bienfaits de la kinésiologie

Articles les plus populaires

Pour lutter contre la sinusite
"Comment rester zen en toutes circonstances ? "
"Comment obtenir un ventre plat en 30 Jours Seulement?"
"Mincir avec plaisir"
Conseils pour rester jeune

Catégories

Alimentation
Arrêt tabac
Conseils
Développement personnel
EFT (Emotional Freedom Technique)
Evénements
Livres et CD
Méditation
Méthodes alternatives de guérison
poids
Santé
Soins naturels
Sommeil

Archives

août 2017
juillet 2017
juin 2017
mai 2017
mars 2017
février 2017
novembre 2016
avril 2016
mars 2016
février 2016
janvier 2016
décembre 2015
novembre 2015
octobre 2015
septembre 2015
août 2015
juillet 2015
juin 2015
mai 2015
avril 2015
mars 2015
février 2015
janvier 2015
décembre 2014
novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014
juin 2014
mai 2014
avril 2014
mars 2014
février 2014
janvier 2014
décembre 2013
novembre 2013
septembre 2013
août 2013
juillet 2013
juin 2013
mai 2013
avril 2013
mars 2013
février 2013
janvier 2013
décembre 2012
novembre 2012

fourni par

Articles

Quand avoir recours à la chirurgie ?

Quand avoir recours à la chirurgie?


Il existe une autre alternative aux traitements médicamenteux : la chirurgie. 

Elle est réservée aux cas d’obésité “morbide”, c’est-à-dire avec un IMC supérieur à 40. Tout acte de chirurgie dans le traitement de l’obésité ne doit être effectué que si toutes les conditions requises sont présentes chez le patient.

Ces critères de sélection ont été codifiés par les Anglo-Saxons et sont appliqués de nos jours dans toute l’Europe, à savoir : 

  1. avoir un IMC supérieur à 40- être âgé de 18 à 50 ans
  2. avoir un poids stable depuis au moins 5 ans
  3. avoir utilisé les autres méthodes depuis au moins 12 mois (régimes, médicaments, psychothérapies ou autres) mais que celles-ci n’ont pas été efficaces
  4. présenter des complications somatiques réelles et sérieuses
  5. être bien informé et motivé
  6. ne pas être dépendant ni à l’alcool ni à aucune drogue
  7. ne pas souffrir d’aucune pathologie endocrinienne
  8. ne pas présenter de risques opératoires évidents. 
Des prérequis qui peuvent sembler extrêmement lourds, voire fastidieux, mais qui restent indispensables tant la chirurgie est réellement le “dernier recours” quand la vie du patient est en jeu et que tout le reste a échoué. 


De plus en plus de solutions médicales sont proposées de nos jours. 
Les 2 plus courantes sont :

  • L’anneau gastrique ajustable.

Posé sous cœlioscopie pour minimiser les suites postopératoires et l’incision pratiquée, l’anneau gastrique fonctionne comme une ceinture que l’on pose sur l’estomac. 
C’est la moins “invasive” des méthodes chirurgicales pour traiter l’obésité mais la pose d’un anneau nécessite un suivi et un contrôle nutritionnel à vie. En effet, l’anneau contraint le patient concerné à manger de minuscules quantités de nourriture lors des multiples prises alimentaires de la journée, sous peine de vomissements.
Il est donc rééduqué de force par son estomac, mais doit parallèlement apprendre à rééquilibrer ce qu’il met dans son assiette, en prévision du jour où l’anneau lui sera retiré et où il sera confronté à sa propre façon de se nourrir.
Ceci dit, bien encadrée médicalement, la pose d’un anneau connaît de vrais résultats positifs, avec les réserves qu’impose toute opération chirurgicale.

  • Les techniques d’agrafage.

Le principe est le même : réduire la taille de l’estomac. Parmi elles, la plus connue est le “bypass gastrique” qui permet d’effectuer une sorte de court-circuit entre l’estomac et l’intestin et qui, en ce sens, est une forme de mutilation corporelle non négligeable.

Il est nécessaire et intéressant de connaître l’existence de ces techniques mais gardez à l’esprit qu’elles sont très lourdes, voire irréversibles, et qu’il faut qu’elles restent une solution de “dernier recours”. 
Il s’agit vraiment, à ce niveau, de traiter les pathologies d’obésité morbide qui résistent à toute autre forme de traitement moins invasif. 

La grande majorité des personnes obèses sont à même de pouvoir traiter et guérir de leur maladie sans porter atteinte à leur intégrité physique en faisant appel à la chirurgie.
Je n’en dénigre absolument pas les avancées ni la nécessité, simplement le côté irréversible. Si votre vie n’est pas encore en jeu, vous pouvez tout à fait contrôler votre maladie en douceur.
Pour cela? le moyen que vous découvrez en cliquant sur l'image:



D'autres articles relatifs à la perte de poids vous intéressent? Consultez-les ici: poids


Visitez aussi 



Si vous avez apprécié cet article, n'hésitez pas à laisser un commentaire (votre adresse Email restera confidentielle) et à le partager.  En remplissant les cases avec votre  prénom et votre Email je vous tiendrai au courant dès qu'un nouvel article paraîtra sur le blog ou qu'une offre sera proposée. Vous recevrez aussi un rapport gratuit sur les Remèdes Naturels.



0 commentaires pour Quand avoir recours à la chirurgie ?:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment